Recherche de communiqués

    Communiqué de notre partenaire : SOCLI



    2, quartier Castans 65370 IZAOURT France
    Contact
    Téléphone : 05 62 99 33 99 Fax : 05 62 99 25 73
    Site web :
    http://www.socli.fr/FR

    Les artisans du Club de la Chaux Socli : un savoir-faire hors du commun pour des réalisations d’exception


    Utilisée pendant des siècles dans la construction, la chaux revient en force grâce à ses qualités exceptionnelles : amélioration de l’isolation thermique et phonique, perméabilité à la vapeur d’eau, régulation d’hygrométrie, haut pouvoir bactéricide, sans oublier un rendu décoratif sans égal...

    Participant ainsi à la beauté et au confort des habitations, elle se révèle à travers un savoir-faire d’exception, qui s’illustre notamment au sein du Club de la Chaux Socli, créé en mai 2006. Véritable pôle de compétences autour du thème de la chaux, ce club réunit des artisans applicateurs (ornemanistes, maçons, peintres...), experts en la matière ou désireux de le devenir… Tour d’horizon de quelques réalisations, signées par quelques membres issus de ce cercle privilégié !

     

    La chaux… sérénité et douceur

    Restauration du Prieuré Saint-François de Sales à Fabrègues par Francis Mezzone

    Maçon et Président de la Capeb de l’Hérault, Francis Mezzone œuvre sur la région de Montpellier et se distingue par sa maîtrise des chaux graissées, une technique utilisée pour la rénovation du Prieuré Saint-François de Sales à Fabrègues. Cet artisan passionné partage régulièrement son savoir-faire avec d’autres professionnels du Club de la Chaux, dont notamment Thibault Michel, spécialisé dans les escaliers sur voûtes sarrasines et Patrick Vernazobres.

    Ancienne demeure du XVIIIème siècle, le Prieuré Saint-François de Sales à Fabrègues a bénéficié, en 2010, de nombreux travaux de restauration, liés à sa nouvelle vocation, avec notamment la reprise des enduits, qui a fait l’objet d’une mise en œuvre particulière, selon la technique de la chaux en pâte graissée a fresco et teintée. Cette technique consiste à donner l’illusion des enduits d’antan, réalisés à l’époque avec des sables locaux teintés naturellement et aujourd’hui difficilement trouvables.

    Ainsi, après application d’un enduit classique, à base de chaux hydraulique naturelleet aérienne, l’artisan, après avoir taloché le mortier, vient poser un enduit très mince de chaux en pâte, teintée de façon à retrouver la couleur locale du sable des façades du 18ème encore visibles aujourd’hui dans le village. Ce dernier revêtement est ensuite serré à la truelle jusqu’à obtention d’une fine peau, qui servira de protection de l’enduit comme pour la pierre qui se protège naturellement en produisant son calcin. Pour ce travail minutieux, le chantier a nécessité la collaboration de nombreux artisans… jusqu’à 12 professionnels pour la réalisation en une seule fois des grandes surfaces (100 m²).

    Sur ce chantier, Francis Mezzone et ses équipes ont également démontré leur expertise au travers de nombreuses reprises de modénatures et moulures ainsi que par le biais de créations originales et parfaitement inédites. Ainsi, les encadrements de portes, fenêtres et rebords de fenêtres ont été repris avec des mélanges plâtre-chaux, colorés à l’éponge, créant l’illusion parfaite de la pierre. Et création particulièrement étonnante, les bouches d’aération fabriquées en plâtre-chaux, imitation pierre, ont remplacé avec bonheur les plaques en plastique ou métal habituellement utilisées.

     

    La chaux… opiniâtreté et discrétion

    Restauration du château de Nistos dans les Hautes-Pyrénées par Christophe Guillen

    Nouvel adhérent du Club de la chaux, Christophe Guillen, passionné par les châteaux, a débuté sa jeune carrière d’artisan avec la restauration complète d’un château médiéval. Il s’attelle aujourd’hui à celle du château de Nistos dans les Hautes-Pyrénées… un chantier débuté depuis déjà plus de 2 ans.

    Destruction des édifices inutiles et endommagés, reconstruction, piquage des enduits anciens, reprises des joints, isolation, enduits intérieurs, badigeons, peintures, tadelakt… le chantier pharaonique, 100 % chaux,  de restauration du Château de Nistos dans les Hautes-Pyrénées, s’avère un réel challenge pour un artisan qui travaille seul.

    Pour Christophe Guillen, il s’agit d’un véritable terrain d’expérimentation de toutes les techniques d’applications existantes de la chaux… un projet ambitieux qu’il peut désormais partager avec ses confrères du Club de la Chaux.

     

    La chaux… curiosité et expérience

    Reprise des parties basses d’un mur en cours d’effondrement par Gilles Lamaze

    Secrétaire de la section maçonnerie de la CAPEB Béarn et Soule, et correspondant Eco Artisan du Club de la Chaux, Gilles Lamaze œuvre principalement autour de Monein, à quelques kilomètres de Pau. Artisan accompli dans les diverses applications de la maçonnerie, il s’illustre néanmoins dans son métier par son intérêt pour la chaux, les restaurations à l’identique, ainsi que les constructions respectueuses de l’environnement. Doté d’un grand savoir-faire, il se passionne pour les chantiers atypiques comme celui de la reprise des parties basses d’un mur en cours d’effondrement.

    Si la destruction complète, puis la reconstruction, du mur semblait évidente pour restaurer cette maison d’habitation située à quelques kilomètres de Pau, Gilles Lamaze et son équipe ont préféré conforter les parties supérieures du mur et démonter la partie basse avant de la rebâtir à l’identique, garantissant ainsi la consolidation de l’ensemble. Au final, cette maison d’habitation retrouve sa solidité et sa beauté originelle, pour de nombreuses années… Un travail titanesque pour lequel Gilles Lamaze a fait appel aux conseils et au soutien des artisans locaux, également membres, pour certains, du Club de la Chaux.

     

    La chaux… création d’ambiances

    Décoration intérieure de l’Eglise d’Astaffort et d’une maison de ville par Manuel Fins

    Officiant aux alentours d’Astaffort dans le Lot-et-Garonne, Manuel Fins exerce ses talents aussi bien dans la restauration de monuments publics et privés, que dans la décoration intérieure… pour la création d’ambiances douces et décoratives, à l’image de sa passion pour la chaux et ses multiples possibilités.

    Pour Manuel Fins, les deux chantiers de décoration intérieure, réalisés au cœur de l’Eglise d’Astaffort et d’une maison de ville du Lot-et-Garonne se sont révélés de véritables lieux d’expérimentation de nouvelles techniques d’application et de mélanges de produits spécifiques. Ainsi, l’artisan s’est lancé avec succès dans l’isolation en chanvre, avec parement enduit, savant mélange de chaux hydraulique naturelle et de chènevotte.

    Notons qu’au delà de ses vertus isolantes (thermique, phonique), cette technique offre une esthétique rustique « effet paille », qui attire de plus en plus les particuliers. Le support peut ensuite être recouvert d’un enduit décoratif, de badigeons ou de toute autre finition à la chaux.

     

    La chaux… expérimentation

    Restauration d’une maison de maître du Lot-et-Garonne par Francis Chanier

    Tailleur de pierre avant tout, Francis Chanier est spécialisé dans la création de cheminées. Il pratique également la chaux à l’occasion de chantiers particuliers, tels que la restauration d’une maison de maître ancienne et traditionnelle, flanquée de son pigeonnier. Eco Artisan et membre du bureau de la CAPEB 47, Francis Chanier se révèle un personnage dynamise le groupe Eco Artisan de son département et s’illustre en tant que conseiller professionnel des métiers de la pierre à la CAPEB Nationale. Personnage haut en couleurs, il est connu et reconnu dans sa région ainsi que par ses confrères du Club de la Chaux. Faisant de l’expérimentation sa marque de fabrique, il organise régulièrement des stages, par le biais de la CAPEB, destinés à tester l’évolution de certaines formules à base de chaux, sur plusieurs mois ou années.

    Les travaux de restauration d’une maison de maître du Sud-Ouest, débutés depuis déjà quelques années, s’effectuent en campagnes successives, particulièrement délicates en raison de remontées de nitrates dans les murs des bâtiments. Pour Francis Chanier, ce chantier représente une occasion particulière de tester des formules de chaux en enduit, privilégiant l’esthétisme et la protection au bâtiment.

     

    La chaux… respect du passé

    Restauration d’un bâtiment collectif à Toulouse par Xavier Courrège

    Issu d’une formation d’ingénieur, Xavier Courrège n’était pas destiné à reprendre une entreprise de maçonnerie. Pourtant, aujourd’hui, sa société est l’un des fleurons de l’artisanat de la région Toulousaine. Intervenant principalement dans le centre historique de la ville, il est réputé pour la précision de ses restaurations, le respect des traces et caractéristiques du passé, ainsi que le suivi strict des consignes en matière de prescriptions générales. Labellisé Eco Artisan, il participe également à un groupe de travail sur l’éco-construction au sein de la CAPEB.

    Ses équipes, très qualifiées sont particulièrement investies dans la protection du patrimoine et bénéficient d’une expérience dans la recherche de solutions techniques et de teintes locales, pour les applications en enduit, en badigeons ou en eaux-fortes. Elles travaillent en permanence avec les Architectes des Bâtiments de France, comme sur le chantier d’un bâtiment collectif proche du Musée Saint-Raymond à Toulouse.

    La rénovation de ce bâtiment collectif a fait l’objet de nombreuses techniques de mise en œuvre : piquage, remplacement de briques, reprise des enduits, des encadrements et rebords de fenêtres, badigeons ou encore eaux-fortes… un travail manuel de précision, qui se retrouve dans de nombreux chantiers urbains toulousain, 100 % chaux, respectant parfaitement les traditions locales.

     

    La chaux… passion

    Restauration d’une maison de maître près de Puylaurens par Alain Gasq

    Passionné par la chaux et la maçonnerie, il y a quelques années, Alain Gasq a décidé de se lancer dans l’aventure de la restauration de demeures, fermes et maisons privées, en créant sa propre entreprise dans le Tarn. Capable de réaliser tous les types de travaux courants (du sol à la toiture), cet artisan a bâti sa notoriété sur la qualité de ses finitions spéciales… du tadelakt aux applications chaux-chanvre. Également conseiller en décoration auprès de ses clients, Alain Gasq intervient principalement sur des espaces privatifs, pour la plupart non classés. Avide de savoir, il participe à de nombreux voyages d’études à l’étranger (Etats-Unis, Italie et bientôt Irlande), organisés parfois par le Club de la Chaux… une occasion d’échanger avec d’autres artisans travaillant la chaux différemment.

    Pour la restauration d’une maison de maître située à quelques kilomètres de Puylaurens, Alain Gasq a pu exercer l’étendue de ses talents, au travers de diverses techniques telles que les enduits traditionnels chaux-sable local, le stuc marmorino, le tadelakt marocain ou encore l’association chaux-chanvre en isolation. Toujours à la recherche de solutions simples, Alain Gasq se révèle également inventeur, avec la création de machines destinées à faciliter son travail au quotidien, telle, sur ce chantier, la fabrication d’un tamis mécanique spécifique pour le sable local.

     

    La chaux… la pureté

    Rénovation du corps de ferme La Capelle Balaguier et du Gîte Brandonnet par Alexandre Pinto

    Jeune artisan aveyronnais, Alexandre Pinto est un amoureux des matières écologiques, qui permettent aussi bien de préserver les supports et de les restaurer que de bâtir durablement. C’est pourquoi, il réalise l’ensemble de ses travaux avec du chanvre, des plaques de gypses renforcées, des ocres et terres naturelles ou de la chaux pure. Appréciant l’alliance du savoir-faire et de la technologie, il associe aux matériaux traditionnels la mécanisation, dès que cela est possible. D’ailleurs, certains de ses enduits chaux-chanvre récemment réalisés, ont été mis en œuvre à l’aide d’une machine à projeter nouvelle génération, étudiée spécialement pour ce type d’application et validée sur l’un de ses travaux. Comme Alain Gasq, avec lequel il partage certaines expérimentations, Alexandre Pinto exerce ses talents aussi bien dans la réalisation de maçonneries que dans la décoration à la chaux, pour des finitions d’une grande pureté.

    Afin de répondre à la demande d’un particulier, qui souhaitait rénover tout l’intérieur de son corps de ferme pour en faire une maison de campagne, Alexandre Pinto a souhaité travailler exclusivement avec des produits naturels tels que la chaux, le chanvre, les ocres et les colorants naturels Socli.

    Illustration de l’alliance de son savoir-faire et de la technologie, Alexandre Pinto a utilisé pour la première fois, lors de ce chantier, la technique du pot à projeter et du compresseur pour la réalisation de 130 m² de murs en mélange chaux Rénochaux et chanvre. Les finitions ont ensuite été réalisées au Monolys.

    Le Monolys a également été utilisé pour la réalisation des enduits de nombreux bas de fenêtre et de murs, ainsi que sur 50 m² de plaques de plâtre. Pour les finitions, Alexandre Pinto a choisi la technique du badigeon à la Pittura Viva (180 m²).

    Les salles de bains ont, quant à elles, été restaurées au Tadelakt (12 m²) pour celle du rez-de-chaussée et au badigeon pour celle de l’étage.

    Pour la transformation de cette petite maison en gîte, située dans l’Aveyron, son propriétaire a demandé à Alexandre Pinto de refaire l’ensemble de la décoration intérieure en chaux, avec des badigeons de couleurs vives dans chacune des pièces à vivre.

    Ainsi pour ce chantier, 130 m² de murs ont été réalisés avec un mélange de chaux Rénochaux – chanvre, appliqué au pot à projeter. Pour les finitions, Alexandre Pinto a multiplié les techniques afin d’obtenir un rendu couleur différent dans chacune des pièces, alternant ainsi l’utilisation du Monolys pour sa blancheur, un mélange Monolys – chanvre, laissant apparent l’aspect paillé du matériau, une patine Velatura pour les teintes les plus vives et des badigeons colorés en peinture Pittura Viva.

    98 m² d’enduits ont également été mis en œuvre à base de chaux Monolys.

     

    La chaux… rénovation talentueuse

    Rénovation d’une maison de village à Beaumont de Lomagne par Didier Mamprin

    Ancien commercial en briques, Didier Mamprin, passionné de chaux et de travaux à l’ancienne, a récemment décidé de se lancer dans la maçonnerie. Installé en Lomagne, il intervient sur différents types de chantiers, tels que celui de la rénovation d’une maison de village, située sur la place de la Halle à Beaumont de Lomagne.

    La rénovation de cette maison de village a nécessité de nombreux travaux : redistribution de l’espace intérieur (murs, planchers), décoration avec des matériaux nobles et naturels tels que la chaux, ou encore reprise de la toiture et de l’isolation…

    Pour ce chantier complet, Didier Mamprin a décidé de créer des puits de lumière permettant d’éclairer des espaces autrefois clos, tout en conservant le caractère original du bâtiment. Les enduits, réalisés en seulement 10 jours à deux personnes, s’insèrent quant à eux parfaitement au cœur des colombages d’époque et viennent assurer l’isolation de l’ensemble de l’édifice. Et les rejointoiements viennent dévoiler une façade douce et chamarrée, mélange de briques et de pierres, caractéristique de la construction locale de l’époque moderne.

     

    La chaux… source d’inspiration

    Restauration intérieure d’une maison particulière à Gignac par Anne Wheatley

    Diplômée en décoration et conception d’espaces commerciaux, Anne Wheatley s’est spécialisée dès 2001 dans la réalisation d’enduits. Après avoir exploité toutes les facettes des badigeons à la chaux, des enduits chaux-sable et des enduits stuqués à la poudre de marbre, Anne Wheatley est partie au Maroc, à la découverte de « l’esprit Tadelakt ». À son retour, en novembre 2008, elle a créé sa propre entreprise TERRE DCO, basée à Montpellier (34), spécialisée dans les enduits de finition à la chaux et les stucs, les enduits terre, la mise en œuvre du Tadelakt et des badigeons… ainsi que dans le sgraffito (technique de ciselage dans le plâtre et dans l’enduit), devenu aujourd’hui sa « signature ».

    Inscrite dans une dynamique d’échanges et de transmission de compétences et de savoir-faire, Anne Wheatley a récemment rejoint le Club de la Chaux, qui répond parfaitement à sa démarche de partage avec les autres artisans. Notons qu’Anne Wheatley fait également partie de l’association « Bâtir au féminin », qui regroupe des femmes professionnelles du bâtiment : architectes, paysagistes, électriciennes, peintres décoratrices... et qui a pour but de valoriser le travail des femmes dans le bâtiment. 

    Pour son chantier de restauration intérieure, réalisé chez un particulier à Gignac (34) Anne Wheatley a accompagné son client dans la réalisation des travaux, notamment pour la mise en œuvre des enduits de chaux-sable, des stucs et des badigeons. Pour les enduits de chaux, elle a choisi du sable de Mornas, existant naturellement en blanc ou teinté jaune. Pour les stucs, son choix s’est porté sur la chaux aérienne CAEB et la poudre de marbre, quant aux badigeons, ils sont issus d’un mélange de chaux CAEB et de pigments naturels d’origine minérale.

    Notons que pour la préparation de ses mélanges, Anne Wheatley prend soin d’ajouter le moins d’adjuvants possible. Et ses mortiers sont réalisés à base de chaux, de sable, de pigments et d’un peu de savon noir, utilisé en agent mouillant, afin de favoriser la dissolution des pigments.

     

    Le Club de la Chaux récompense les meilleurs chantiers « chaux »

    Le Club de la Chaux, créé en 2006 par Socli, compte déjà de nombreux professionnels, reconnus comme les meilleurs applicateurs de la chaux du Sud Ouest. Ouvert à tous les « artistes » du matériau, ce pôle d’excellence s’avère également un pôle d’attractivité pour tous les maîtres d’oeuvre et d’ouvrage. Afin de valoriser ce savoir-faire, Socli avait lancé en 2008 un concours, Les Trophées de la Chaux, destiné à récompenser les meilleurs chantiers réalisés à partir de ce matériau. La 2ème édition se prépare avec une remise des Trophées prévue au printemps prochain !

    Ainsi, tous les artisans et professionnels de la chaux, membres du club intéressés, doivent faire parvenir leur dossier à Socli, avant le 15 mars 2011. Ils devront ensuite présenter oralement leurs travaux devant le jury, le 22 avril 2011. Et les heureux gagnants se verront remettre leur prix, au Château de Terrides près de Montauban, le 21 mai 2011. À cette occasion, 3 Trophées seront décernés : Trophée de l’Innovation, Trophée du Développement Durable et le grand prix du jury qui distinguera le « Meilleur Chantier Chaux de l’année ».

     

    Filiale française Chaux de Ciments Calcia (Italcementi Group), Socli bénéficie de l'expertise et de la puissance d'un des leaders mondiaux des matériaux de construction. Avec 200.000 tonnes de chaux produites et 31 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2009, Socli s’impose comme 1er producteur français de chaux hydraulique naturelle. Implantée au centre des régions Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon et Aquitaine, l’Entreprise emploie 80 salariés et compte 6 sites industriels sur l’hexagone. La qualité de ses produits et services, son savoir-faire ancestral et la proximité de ses équipes sur le terrain ont forgé sa réputation et sa notoriété sur le marché des matériaux naturels.

     

    Pour toute information complémentaire s’adresser à :

    Socli

    Emmanuelle Roqué

    2 quartier Castans – 653700 Izaourt

    Tél. 05 62 99 33 83 - Fax 05 62 99 25 73

    E-mail : e.roque@socli.fr - Site Web : www.socli.fr

     

    °


    Contact Presse :

    Agence Schilling Communication
    2, Place Cap Ouest - BP 20169 - 17005 La Rochelle Cedex 1
    Tél. 05 46 50 15 15 - Fax 05 46 50 15 19
    E-mail : agence.schilling@n-schilling.com
    Site web : http://www.n-schilling.com

     

    Communiqué de presse au format PDF, photos du communiqué en haute résolution... Retrouvez ci-dessous l'ensemble des téléchargements liés à cet article :

     

    Retrouvez ci-dessous l'ensemble des téléchargements liés à cet article :
    Télécharger ce fichier (Dossier Chantiers Chaux Socli.pdf)Socli[Les artisans du Club de la Chaux Socli : un savoir-faire hors du commun pour des réalisations d’exception]
    Voir tous les autres communiqués de SOCLI

    Inscrivez-vous
    à la NEWSLETTER

    S'inscrire