Recherche de communiqués

    Communiqué de notre partenaire : Weber

    Enduits de façades neuves ou anciennes, isolation thermique par l'extérieur, produits pour la pose de carrelage, la préparation et la finition des sols, et mortiers techniques pour le gros œuvre et les travaux publics.

    2, rue Marco Polo 94370 SUCY-EN-BRIE France
    Contact
    Téléphone : 01 60 62 13 00 Fax : 01 64 05 47 50
    Site web :
    http://www.weber.fr

    La Construction Durable selon Weber : une Vocation Véritable. Action(s) !

    1-WEBER-CONSTRUCTION-DURABLE

    11-WEBER-COB-ITE  

     

    Un programme RSE porté par l’emblématique hashtag "VertEtFier", une gamme de produits & services éco-engagés qui ne cesse de s’étoffer, de conséquents investissements en vue de réduire toujours davantage son empreinte carbone et sa consommation de ressources, un accompagnement privilégié des professionnels du bâtiment dans le développement de nouveaux modes constructifs, comme celui de la construction bois … loin d’un « inventaire à la Prévert », il s’agit bel et bien pour Weber de mener des actions convaincantes et convergentes afin de contribuer à un monde plus « vert », durable, responsable.

    Et parce que Weber place l’humain au cœur de ses actions, c’est en sollicitant collégialement ses plus de 700 collaborateurs en France que tous se mobilisent aujourd’hui autour d’une même vocation : « Inventer ensemble avec audace et passion le bâtiment de demain ».

     

    WEBER, ACTEUR PHARE LÉGITIME DE LA CONSTRUCTION DURABLE

    Rappelons que la politique RSE de Weber, déjà mise en lumière en 2020, repose sur trois piliers : concevoir des solutions pour une maison respectueuse de l’environnement, contribuer à l’épanouissement des professionnels du bâtiment et enfin, être un acteur de proximité fier de s’engager pour les territoires et le patrimoine local.

    En 2022, Marine Charles, nouvelle Directrice Générale de Weber France, a repris le flambeau et décidé d’accélérer la transformation environnementale : « Il s’agit de sujets prioritaires sur lesquels Weber France a déjà beaucoup investi et sur lesquels je souhaite continuer à étoffer notre leadership. J’ai fait le choix, dès mon arrivée, de créer un poste dédié à ces sujets au sein de mon Comité de Direction. C’est ainsi que Camille Fabre nous a rejoints en tant que Directrice de la Stratégie et de la Construction Durable ».

    Et Camille Fabre de poursuivre : « Nous connaissons aujourd’hui l’impact du secteur du bâtiment, que ce soit en termes d’émissions de CO2, de consommation de ressources ou de déchets générés. Nous savons aussi le potentiel de transformation de la filière pour contribuer à la stratégie nationale bas carbone. Nous devons agir et connaissons bien les leviers à activer chez Weber France : choix formulaires et offre verte, nouveaux modes constructifs, investissements d’avenir et excellence opérationnelle… les axes de travail sont nombreux et les équipes déjà bien engagées dans cette démarche ». Cette implication environnementale et sociétale compte des résultats tangibles.

     

    • Côté sites de production

    >> le choix de l'électricité verte

    Sur l’ensemble de son parc, Weber a fait le choix d’une électricité renouvelable issue de la biomasse, du parc éolien ou de centrales solaires via un réseau de producteurs indépendants. Avec en points d’orgue : un contrôle de l’origine géographique de cette électricité pour privilégier une production locale et une traçabilité en temps réel certifiée qui a permis de diviser les émissions de CO2 liées à l’électricité par 3, soit de conclure à une économie de 500 tonnes de CO2.

    >> la part de matières premières non renouvelables diminuée dans les formulations

    Dans la perspective de réduire son empreinte carbone et de restreindre l’extraction de matières premières vierges, Weber renforce son usage de matières premières de substitution, notamment en remplacement du ciment et du sable.

    Les usines de Ludres (54), Bonneuil-sur-Marne (94) et Nemours (77) substituent une partie des matières premières primaires utilisées dans la fabrication de leurs produits par des cendres de biomasse issues de l'industrie du papier (source locale). De nombreux mortiers colles gris voient ainsi leur composition en ciment substituée à hauteur de 15 % par ces cendres de biomasse. Quant aux mortiers et bétons d’usage courant, ce sont plus de 30 % de fines minérales qui ont été substitués par des cendres de biomasse.

    Dans cette même dynamique, le site de Sorgues (84) a bénéficié d’un investissement industriel afin d’être techniquement apte à utiliser un sable de moulage recyclé, issu de l'industrie des céramiques, en provenance de Saint-Gobain SEPR situé à seulement quelques kilomètres de l'usine.

    Comme l’explicite Lionel Raynaud, Directeur Recherche et Développement de Weber France : « Depuis 10 ans, les efforts conjugués des achats, de la R&D et de l’ingénierie Process ont permis d’identifier des matières premières de substitution d’usage inédit dans nos métiers, de les sourcer, les utiliser pour formuler et les mettre en œuvre industriellement. Plusieurs technologies exclusives ont été développées pour remplacer certaines matières premières primaires, notamment le sable et le ciment. A date, nous estimons que cela a permis de générer un gain cumulé de plus de 50 000 tonnes de CO2. »

    >> les déchets réduits et mieux valorisés

    - En interne, lors de la fabrication 

    Afin d’optimiser l’utilisation des matières premières sur les sites de production et de réduire les déchets liés à la fabrication, Weber a validé en 2021 un certain nombre de prototypes, aujourd’hui en cours de déploiement sur l'ensemble de ses usines françaises. Systèmes de récupération matière et de réinjection dans les processus, outils d’intelligence artificielle au service du pilotage, approche LEAN via les outils de WCM (World Class Manufacturing) du Groupe Saint-Gobain : les initiatives se multiplient et on estime qu’elles ont permis en 2021 d’éviter quelque 1300 tonnes de déchets.

    L’usine de Ludres (54) inaugure un système de récupération et de réinjection destiné à réduire la quantité de déchets générés lors de l’élaboration des enduits, mortiers, colles... Cette solution récupère le produit tombé sur le tapis, sous les ensacheuses, pour le réintroduire en amont du mélangeur. A la clé, pas moins de 145 tonnes réinjectées dans les produits finis en 2021.

    Autre exemple, le site de Dissay (86) a été le premier, en 2021, à s'équiper d'un système permettant de réduire la quantité de matière perdue dans les 4 derniers sacs d'une campagne de production, qui ne sont habituellement pas remplis intégralement et donc mis de côté. Cette initiative permet de renvoyer les reliquats de produits de 3 becs de l'ensacheuse dans le dernier, réduisant ainsi la perte globale.

    Le site de Bonneuil (94) organise, quant à lui, des ventes au comptoir de produits à date d'utilisation courte, évitant qu’ils ne finissent en décharge. Une initiative gagnant-gagnant, tant pour la planète que pour les clients !

    - A l’externe, sur chantiers

    Fort du constat que les déchetteries refusent parfois d’ouvrir leurs portes aux artisans, Weber a mis en place des points de collecte Rekupo® de seaux ou sacs usagés. Six de ses sites sont concernés : Merignac (33), Ludres (54), Heyrieux (38), Nemours (77), Sorgues (84) et Habsheim (68). Le dispositif permet de recueillir les emballages usagés ou avec un fond restant de produit, pris en charge ensuite par des opérateurs de déchets spécialisés, puis triés pour être valorisés énergétiquement (chauffage, électricité), éliminés dans des conditions respectueuses de l’environnement, ou recyclés.

     

    • Côté produits

    >> du plastique recyclé dans les emballages

    Weber prend soin du contenant autant que du contenu et s’intéresse à des solutions de packaging plus vertueuses (vrac, papiers d’emballage issus de forêts certifiées PEFC ou FSC gérées durablement, encres d’impression sans solvants). L’augmentation du contenu recyclé des packagings plastiques représente un axe de travail important.

    Ses housses et napperons de palettes incorporent désormais 50 % de plastique recyclé.

    En ce qui concerne les seaux, des initiatives sont aussi prises : le conditionnement du webersys aqua stop, dernière innovation dans le domaine de l’étanchéité liquide, inclut également 50 % de plastique recyclé. Cette composition sera étendu progressivement à un grand nombre de produits en seaux.

    >> une durée d’utilisation accrue

    Weber agit sur la durabilité de ses produits. Ainsi, a-t-il étendu la DLU à 18 mois pour ses enduits de façade (monocouches allégés et lourds, enduits pour ITE, gamme Georges Weber, sous-enduits, parements, RPE et peintures) et à 2 ans pour ses colles à carrelage C1, C2 et C2S (de même que pour les joints). Avec toujours les mêmes objectifs : limiter le gaspillage et réduire les déchets.

    >> la gamme des « éco-engagés » enrichie

    Produits et services répondant aux exigences des trois piliers de la charte Weber, la gamme des « éco-engagés » dévoilée en 2020 fait la part belle, entre autres, aux technologies bas carbone (webercol flex éco, webercol façade), au biosourcé (webertherm XM natura et webertherm XM fibre de bois) ainsi qu’à la rationalisation des déchets (weberfloor service et webercollect).

    Au rang des nouveaux venus, en 2021, l’enduit de finition weber maxilin silco aquabalance fonde sa bonne durabilité esthétique sur un mécanisme physique et non sur l'usage de biocides. Il intègre un principe actif inorganique qui régule l’humidité de surface (génératrice de la croissance des algues et autres champignons) et fait barrière aux encrassements microbiologiques.

    Autres « éco-engagés » 2022, dans la catégorie Gros Œuvre & Travaux Publics, deux agents de démoulage prêts-à-l’emploi élaborés à partir de composés d’origine végétale. Weberad démoulage pur végétal et weberad démoulage émulsion végétale s’appliquent par pulvérisation avant le coulage sur les banches, les moules, afin de faciliter le décoffrage. Caractéristiques annexes de ces deux agents de démoulage : être biodégradables et non étiquetés dangereux dans le classement CLP.

     

    WEBER, CO-DÉVELOPPEUR DE SOLUTIONS POUR NOUVEAUX MODES CONSTRUCTIFS

    Au-delà de son offre « éco-engagée » à l’impact environnemental réduit, Weber travaille également à l’échelle des systèmes constructifs. L’industriel lie notamment des partenariats pour co-construire de nouvelles solutions répondant aux enjeux du bâtiment de demain.

    • Une offre ITE + Enduit adaptée à la construction bois

    Weber a toujours pris soin de s’engager auprès des prescripteurs, entreprises générales, artisans et négoces afin de faciliter leur quotidien, que cela soit par le déploiement d’un large panel de services ou encore pour être à leurs côtés dans le cadre du développement de nouveaux modes constructifs. L’exemple de la construction bois se révèle particulièrement emblématique de cette volonté de les accompagner toujours au plus près et au mieux.

    >> 4 systèmes sous Avis Technique

    Weber dispose de l’offre ITE + Enduit adaptée à la construction à ossature bois la plus large du marché, répondant à un maximum de problématiques et configurations de chantier (impact environnemental, réglementation incendie, réglementation sismique, contraintes économiques, etc.)

    o webertherm XM natura, isolant liège 100 % biosourcé au bilan carbone positif

    o webertherm XM Fibre de Bois, isolant fibre de bois biosourcé à forte l’inertie thermique

    o webertherm XM roche1, isolant laine de roche naturellement incombustible

    o webertherm XM PSE ECA , isolant PSE à empreinte carbone amoindrie

    D’un point de vue esthétique, ils permettent toutes les finitions accessibles sur maçonnerie traditionnelle, soit à la fois des solutions minérales à base de chaux aérienne, aspect gratté, taloché ou matricé, avec près de 140 coloris disponibles, ainsi que des solutions prêtes-à-l’emploi (siloxane, silicate ou acrylique) panachant 252 teintes et proposant plusieurs granulométries.

    >> Une stratégie d’ATEx pour aller plus loin

    Outre ces solutions sous Avis Technique, utilisables sur tous les chantiers, Weber s’implique dans des réalisations innovantes, pour repousser progressivement les limites du possible.

    Weber a ainsi travaillé aux côtés de Woodeum, promoteur spécialiste de l’immobilier bois et bas carbone. D’abord, dès 2015, pour obtenir une ATEx de cas « b » (régional) concernant une construction de 18 m en Ile-de-France (Chantier Ris-Orangis avec application de webertherm XM roche sur panneau massif bois). Puis avec une ATEx de cas « a », de portée nationale, pour construction CLT jusqu’à 28 m (Cross Laminated Timber, structure en panneaux de bois massif lamellés-croisés).

    Riche de ces premières expériences, Weber est aujourd’hui un partenaire technique de choix pour ceux qui souhaitent construire en bois, que ce soit dans le cadre du chantier du Village Olympique à Paris (voir encadré) ou de partenariats autours de systèmes novateurs.

    Le Village Olympique, un laboratoire à grande échelle pour la construction bois

    Le Village Olympique de Saint-Ouen s’impose comme lieu d’expérimentation privilégié pour les solutions de murs en bois, qu’il s’agisse de COB - Construction Ossature Bois porteuse ou de FOB - Façade Ossature Bois.

    Weber apporte son expertise et accompagne depuis plusieurs mois les parties prenantes pour développer des solutions techniques et esthétiques adaptées à la construction bois.

    Ainsi Weber accompagne trois ATEx, en COB et FOB, avec son système ITE webertherm XM roche et son enduit minéral à la chaux aérienne webertherm 305.

    Dans ce contexte, Weber a par ailleurs collaboré avec le FCBA pour développer de nouveaux protocoles d’essais justifiant de la pérennité d’une ITE sur FOB. L’innovation concerne également l’esthétique puisqu’un matriçage sur-mesure « cranté » a été développé à la demande des architectes, qui vient enrichir le catalogue des nombreuses matrices Weber. Au total, ce ne sont pas moins de 32.000 m² de façades que signerait Weber, sur 3 îlots du Village Olympique (Secteur E / Secteur D / Secteur A).

     

    • Construction bois et hors site : des co-développements innovants

    >> Un groupement avec Mathis et les sociétés du Groupe Saint-Gobain (ISOVER, Placo, Weber)

    Afin d’agir pour la construction bas carbone, le sujet de la mixité des matériaux, c’est à dire le développement de solutions associant des matériaux biosourcés (dont le bois) et des matériaux traditionnels, est un axe de travail important, sur lequel Weber s’engage. Dans ce contexte, les entreprises du Groupe Saint-Gobain, dont Weber, s’associent à la société Mathis, spécialisée dans la conception et l’exécution de grands bâtiments en bois.

    Des premiers produits issus de cette collaboration ont déjà vu le jour, comme le plancher AZURTEC®/Placo® qui se compose d’un plancher CLT nervuré Azurtec et d’un écran thermique en plaques de plâtres techniques découpées sur mesure au centre d’usinage Placo.

    Des systèmes pour façades et murs en bois sont en cours de développement et Weber apporte, dans ce cadre, son expertise technique et ses solutions d’enduits. Le groupement se projette dans l’avenir et s’est positionné sur un appel à projets (AAP) du quatrième Programme d’investissements d’avenir (PIA 4), porté par l’ADEME, qui s’inscrit dans la stratégie nationale « Solutions pour la ville durable et les bâtiments innovants ».

    >> Une solution préfabriquée pour la rénovation énergétique

    Weber encourage de jeunes entreprises ayant à cœur de proposer des innovations de rupture pour répondre aux enjeux de la construction durable, notamment celui de la rénovation énergétique.

    Les équipes Weber ont travaillé aux côtés de la startup Vestack, de l’Agence Architecture Pelegrin et de l’industriel Aldes, pour participer ensemble au concours d’innovation EnergieSprong. Le challenge ? Développer des solutions de façades isolées intégrées performantes, à coût maîtrisé, permettant d'améliorer l'efficacité énergétique de bâtiments éducatifs et de garantir des conditions d'études optimales aux élèves.

    Collaboration fructueuse puisque le concept proposé par le groupement a été récompensé lors du salon BePOSITIVE 2021 et fait partie des lauréats de cette édition ! Les membres du jury saluèrent notamment ce « compromis prometteur entre solution d’enduit et solution hors-site, qui intègre des isolants biosourcés. »

    Le prototype, un panneau ossature bois préfabriqué dans l’usine Vestack, intègre un système ITE Weber. La possibilité de choisir parmi de nombreux isolants, dont des biosourcés, ainsi que les multiples options de finitions, afin d’apporter une réponse esthétique cohérente avec le projet architectural et l’environnement dans lequel il s’inscrit, ont été des atouts clés lors du concours.

     

    • Une nouvelle offre biosourcée et géosourcée

    >> La gamme Tradical et le béton de chanvre

    Depuis le 1er mai 2022, suite à un accord signé avec le Groupe belge Lhoist, Weber commercialise en exclusivité sur le territoire français les produits de la gamme Tradical®.

    Au-delà d’asseoir encore davantage son expertise en restauration patrimoniale, grâce à l’enrichissement de la gamme Georges Weber avec des produits à base de chaux aérienne Tradical®, Weber va développer une offre « bétons de chanvre ».

    Mélange de chanvre, de chaux et d'eau, le béton de chanvre, biosourcé, présente des propriétés isolantes et peut être utilisé en neuf, en rénovation, y compris en préfabrication. Matériau de remplissage, il s’utilise notamment dans les systèmes constructifs poteau-poutre, qu’ils soient en bois ou en béton. L’occasion pour Weber de se positionner sur l’enveloppe avec une solution durable et légère !

    Avec le couple Tradical® Thermo + Chanvribat®, validé au sens des Règles Professionnelles, Weber ajoute à sa gamme une solution de béton de chanvre de hautes performances (temps de prise, lambda, etc.) reposant sur une formule brevetée.

    >> La terre crue comme matériau de construction

    Toujours à la recherche de nouvelles solutions durables et locales, les équipes R&D de Weber s’intéressent de près à la terre crue comme matériau de construction, épaulées en cela par les compétences en design du Groupe Saint-Gobain.

    Un projet d’enduit intégrant des terres excavées dans sa formulation s'est ainsi concrétisé.

    Weber collabore également au projet « Construire en Terre » de Saint-Gobain Distribution Bâtiment, avec pour objectif d’industrialiser et de massifier la construction en terre crue.

     

    WEBER, FÉDÉRATEUR POUR INVENTER LE BÂTIMENT DE DEMAIN

     « Weber bénéficie d’une très forte culture d’entreprise et d’un engagement exceptionnel de ses collaborateurs. Nous avons capitalisé sur ces atouts afin de définir, collégialement, l’ambition de Weber pour les années à venir. Cet exercice fédérateur et mobilisateur, a donné naissance à notre vocation : Inventer ensemble avec audace et passion le bâtiment de demain » confie Marine Charles Directrice Générale de Weber France.

    • En interne, rassembler les équipes autour d’une vocation commune et co-construite

    L’intelligence collective et le management collaboratif, qui de facto animent la démarche RH de Weber France, se sont aussi trouvés au cœur du processus amenant à définir unanimement la vocation de l’entreprise.

    Les 700 salariés Weber ont ainsi été sollicités pour que cette « vocation » soit réellement co-construite, en s’assurant de sa fidélité à l’esprit Weber et de sa pertinence par rapport aux besoins précis des clients & partenaires, comme aux défis plus généraux à venir pour le monde de la construction.

    Aux termes de concertations et commissions menées sur une dizaine de mois, la définition de cette raison d’être fait l’unanimité : « Inventer ensemble avec audace et passion le bâtiment de demain ». Chaque item prend sens : inventer, en écho à la promotion de l’innovation et de la créativité chez Weber ; ensemble, conformément à sa culture collaborative et à sa volonté « d’embarquer » le plus grand nombre de professionnels de la construction pour faire évoluer la filière ; audace et passion, car ce sont les valeurs phares qui motivent chaque engagement des équipes Weber ; au service du bâtiment de demain, pour améliorer toujours davantage le cadre de vie en privilégiant l’éco-construction, durable et respectueuse de l’environnement et des hommes.

    >> Une politique RH engageante au service d'une ambition commune

    S’il s’agit pour Weber de recueillir un large consensus autour d’une même vocation, l’unicité cède place à la pluralité dans la constitution même de ses équipes.

    - Un Index de l‘égalité professionnelle entre les hommes et les femmes de 93/100 ! Un score supérieur de 7 points à la moyenne nationale qui s'établit à 86/100.

    - Une forte implication pour l’insertion professionnelle des jeunes, avec 50 alternants en poste au 31 décembre 2021. Soit une augmentation de 100 % en 2 ans, et de 71 % en 1 an. Sachant que 60 % des alternants « sortants » en 2021 ont continué leur parcours chez Saint-Gobain (CDD, CDI).

    - Un investissement constant dans l’apprentissage et le développement des compétences. 84 % des collaborateurs ont suivi au moins une formation en 2021.

     

    • Vers l’externe, animer une nouvelle génération de bâtisseurs

    A l’heure où la pénurie de main-d’œuvre constitue un frein au développement du secteur BTP, Weber entend plus que jamais valoriser les métiers du bâtiment. La certification Qualiopi attribuée par Certibat le 20 décembre 2020 (bien en amont de son caractère obligatoire du 1er janvier 2022) pour ses formations qualitatives confère d’ailleurs à Weber une pleine reconnaissance de ses actions. L’audit avait, entre autres, salué le fait que les formateurs salariés Weber exerçaient, par ailleurs, des fonctions de conseillers techniques leur octroyant une connaissance concrète du terrain et des problématiques rencontrées par les professionnels qu’ils forment.

    S’initier, faire évoluer ses compétences ou encore se perfectionner, que l’on soit façadier, maçon, peintre, plaquiste, carreleur… : l’enseignement proposé par le Service Formation Weber se montre donc des plus complets, agrégeant théorie et pratique. Rappelons que les nouveaux centres de formation ouverts à Merignac (33) et Servas (01), respectivement en 2020 et 2022, sont venus renforcer le réseau weberACADEMY, aux côtés de Vaujours (93) et Chambery (73). 222 stagiaires ont été formés en 2021.

    Par ailleurs, les correspondants du Centre de renseignements techniques traitent chaque année 40.000 appels sur le numéro gratuit (entreprises, négoces, particuliers…) ainsi que 3.000 questions reçues via le site internet Weber.

    Weber dispose aussi d’un réseau de conseillers de mise en œuvre qui peuvent intervenir lors du démarrage de chantier afin d’accompagner les entreprises sur les bonnes pratiques et applications dans les règles de l’art des solutions Weber. Pas moins de 450 interventions ont lieu chaque année !

     

    Retrouvez ci-dessous l'ensemble des téléchargements liés à cet article :
    Télécharger ce fichier (DP-WEBER-CONSTRUCTION DURABLE-MAI2022-BD.pdf)DP-WEBER-CONSTRUCTION DURABLE-MAI2022-BD.pdf[ ]
    Télécharger ce fichier (WEBER-COB-ITE.pdf)WEBER-COB-ITE.pdf[ ]
    Voir tous les autres communiqués de Weber

    Inscrivez-vous
    à la NEWSLETTER

    S'inscrire